Facebook
  • Accueil
  • Chiffre
  • Impact de l'IA : Une étude révèle que 60 % des emplois dans les pays avancés seront touchés
Impact de l'IA : Une étude révèle que 60 % des emplois dans les pays avancés seront touchés

Impact de l'IA : Une étude révèle que 60 % des emplois dans les pays avancés seront touchés

L'impact de l'intelligence artificielle (IA) sur le monde du travail soulève des préoccupations croissantes, selon une étude du Fonds Monétaire International (FMI). Bien que l'IA soit susceptible de toucher 60 % des emplois dans les économies avancées, le risque majeur réside dans l'accroissement des inégalités au niveau mondial.

Le FMI souligne que l'IA va au-delà de l'automatisation traditionnelle, car elle peut affecter des emplois hautement qualifiés. Les économies avancées, bien qu'ayant plus d'opportunités pour exploiter les avantages de l'IA, font également face à des risques accrus. Environ 60 % des emplois dans ces pays pourraient être impactés, avec une division entre ceux bénéficiant de l'IA et ceux où elle pourrait réduire la demande de main-d'œuvre, entraînant une baisse des salaires et des embauches.

Dans les pays à faible revenu et les marchés émergents, le FMI estime que seulement 26 % et 40 % des emplois, respectivement, seront exposés à l'IA. Cela suggère moins de perturbations immédiates, mais également un risque que l'IA aggrave les inégalités entre les nations à long terme.

Les inégalités pourraient également augmenter au sein des pays, avec une possible polarisation des revenus et de la richesse. Les travailleurs capables d'exploiter l'IA pourraient voir leurs revenus augmenter, tandis que d'autres prendraient du retard. Des écarts générationnels pourraient également émerger, les travailleurs plus jeunes ayant une meilleure adaptation aux opportunités de l'IA.

Le FMI a réagi à ces défis en créant un indice de préparation à l'IA, évaluant la préparation des pays dans des domaines tels que l'infrastructure numérique, les politiques de capital humain et du marché du travail, l'innovation, l'intégration économique, ainsi que la réglementation et l'éthique.

Les résultats de l'indice montrent que les économies les plus riches sont mieux préparées à l'adoption de l'IA. Cependant, le FMI met en garde contre le risque que l'IA aggrave les inégalités sociales. Il souligne l'importance pour les décideurs politiques de mettre en place des filets de sécurité sociale complets et des programmes de reconversion pour les travailleurs vulnérables afin de contrer cette tendance préoccupante.