Facebook
  • Accueil
  • News
  • Siemens gamesa : la production s’arrêtera au Maroc début 2023
Siemens gamesa : la production s’arrêtera au Maroc début 2023

Siemens gamesa : la production s’arrêtera au Maroc début 2023

Le fabricant d’éoliennes Siemens Gamesa prévoit de vendre son usine de pales à Tanger, dans le nord du Maroc, et d’y arrêter la production au début de 2023, a déclaré un haut responsable de l’entreprise.

« La décision a été prise dans une perspective globale qui tenait compte de l’évolution des demandes du marché, de la concurrence accrue et de l’impact d’une grave crise de la chaîne d’approvisionnement », a déclaré Paulo Fernando Soares, PDG d’Onshore pour l’Europe du Sud, l’Afrique, l’Amérique latine et le Brésil.

Les problèmes de chaîne d’approvisionnement liés aux pandémies, la concurrence et la montée en flèche des prix de l’acier et de l’aluminium – exacerbés par la guerre en Ukraine – ont fait de la fabrication de composants d’éoliennes une activité difficile ces dernières années, malgré la forte demande des gouvernements qui misent sur l’énergie éolienne pour se sevrer des combustibles fossiles.

La fermeture n’affectera pas la capacité de la société à mener à bien les projets en cours, a-t-il déclaré.

Outre le Maroc, Siemens Gamesa est présente dans neuf autres pays africains avec une part de marché de 50 % de la capacité d’énergie éolienne installée.

Ses principaux marchés africains restent l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Maroc, des pays qui proposent des cadres politiques adaptés et une stabilité du réseau qui encouragent les investissements dans les infrastructures et les projets d’énergie éolienne, a déclaré Soares à Reuters par e-mail.

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement ont rendu plus coûteux les projets de transition énergétique sur le continent, a-t-il ajouté.

Début novembre, la société a déclaré que sa marge bénéficiaire de base au cours de l’année qui s’est terminée le 30 septembre, y compris les gains provenant de la vente de sa division de développement, était de moins 5,9 %, ce qui est inférieur à ses propres prévisions d’août de moins 5,5 %.

Siemens Gamesa s’attend à ce que la demande à long terme explose après 2024, dans le cadre de l’effort mondial de décarbonisation qui, selon elle, devrait voir la demande d’électricité augmenter de 30 % entre 2020 et 2030.