Facebook
  • Acceuil
  • Concept
  • On pourra bientôt payer ou surveiller notre santé avec nos vêtements !
On pourra bientôt payer ou surveiller notre santé avec nos vêtements !

On pourra bientôt payer ou surveiller notre santé avec nos vêtements !

Plus besoin de sortir sa carte, de sortir son smartphone pour payer sans contact ou de porter une montre connectée pour surveiller son pouls. Bientôt il suffira de lever la main ou de taper dans la main d'un ami pour effectuer un achat ou pour transférer un fichier. Tout sera dans les vêtements.

Des chercheurs de l’Université de Californie à Irvine  ont réussi à concevoir une technologie innovante qui permettrait d’effectuer un paiement sans avoir à sortir quoi que ce soit de sa poche, ou d’utiliser un quelconque appareil. En effet, l’équipe a réussi à intégrer une antenne qui connecte en réseau tous les appareils NFC à proximité à de simples vêtements. Concrètement, les utilisateurs n’ont qu’à simplement passer la manche de leur habit devant le terminal de paiement pour effectuer un règlement. Cette nouvelle technologie est ainsi basée sur une antenne constituée de métamatériaux à base de cuivre et d’aluminium. Elle serait également assez flexible pour supporter les mouvements du corps et aurait une portée maximale de 120 mètres, soit beaucoup plus que les puces NFC traditionnelles.

L'antenne permettrait, par exemple, d'être automatiquement reconnu par sa voiture, ou de ne pas avoir à sortir son badge d'identification pour ouvrir le portail. En plus de transmettre des informations, le NFC peut alimenter de petits appareils. Avec cette antenne, il serait possible de créer une chemise d'hôpital contenant plusieurs capteurs médicaux alimentés sans fil pour surveiller la santé des patients.

Pour en profiter, il ne sera pas nécessaire d'acheter une nouvelle veste connectée. L'antenne a été conçue pour être ajoutée aux vêtements existants. Selon les chercheurs, les métamatériaux sont peu coûteux à produire et peuvent être personnalisés pour des tailles et des formes différentes.

 

COMMENTS