Facebook
  • Accueil
  • Concept
  • Neuralink : le contrôle du smartphone par la pensée c’est pour bientôt !
Neuralink : le contrôle du smartphone par la pensée c’est pour bientôt !

Neuralink : le contrôle du smartphone par la pensée c’est pour bientôt !

Neuralink, la société dirigée par Elon Musk, vient de franchir une étape significative en initiant une étude clinique sur l'utilisation de puces cérébrales chez l'homme, après avoir obtenu l'approbation officielle. Elon Musk lui-même a annoncé cette avancée majeure sur la plateforme X (Twitter). Le but ultime de cette innovation est de permettre le contrôle d'appareils tels que les smartphones et d'autres gadgets simplement en y pensant.

L'implant cérébral développé par Neuralink est une petite plaque dotée de 1024 électrodes, soigneusement connectée au cerveau à l'aide d'un robot d'une grande précision. Avant cette étape, la technologie avait été testée sur des singes et d'autres animaux, suscitant une controverse significative à l'époque.

Le fonctionnement de l'implant repose sur la captation des signaux émis par une partie du cerveau lorsqu'une personne pense à bouger. Cela signifie qu'il serait possible de déplacer un curseur sur un écran simplement en y pensant. Bien que les premiers tests semblent prometteurs, Elon Musk n'a pas encore divulgué tous les détails, soulignant cependant que l'utilisation de cette technologie nécessite des mois d'entraînement même après l'opération. La phase d'expérimentation de Neuralink est prévue pour durer six ans, soulignant la complexité du processus.

Neuralink n'est pas la seule entreprise à explorer ce domaine. Des concurrents tels que Precision Neuroscience travaillent également sur des implants équipés de 1024 électrodes. Cependant, leur approche diffère, visant à effectuer une installation moins invasive avec une petite incision dans le crâne au niveau des vaisseaux sanguins du cerveau.

Bien que la recherche sur les interfaces cerveau-ordinateur ne soit pas nouvelle, Neuralink et d'autres entreprises ouvrent la voie à une ère où le contrôle d'interfaces par la pensée devient une réalité tangible. Ce progrès technologique n'est plus simplement de la science-fiction, il offre également un espoir concret pour améliorer la vie des personnes souffrant de handicaps moteurs. Dans le cadre de son étude clinique, Neuralink recherche spécifiquement des patients atteints de tétraplégie, une paraplégie affectant les jambes et les bras.