Facebook
  • Acceuil
  • News
  • TF1 et M6 abandonnent leur projet de fusion
TF1 et M6 abandonnent leur projet de fusion

TF1 et M6 abandonnent leur projet de fusion

En préparation depuis plus d'un an, le mariage entre TF1 et M6 n'aura finalement pas lieu. Dans un communiqué de presse diffusé ce vendredi 16 septembre, les deux groupes viennent d'annoncer l'abandon d'une éventuelle fusion.

“Bouygues, RTL Group, TF1 et le groupe M6 mettent aujourd’hui un terme au projet de fusion des groupes TF1 et M6, annoncé le 17 mai 2021″. Voilà ce qu'explique le communiqué de presse diffusé ce jour par les deux géants. Selon TF1 et M6, cette fusion n'offre “plus aucune logique industrielle”.

La raison principale de ce désamour n'est pas une mésentente entre les deux partis. Non, pour en trouver l'origine, il faut remonter jusqu'à l'Autorité de la concurrence, qui demandait la cession de l'une des deux chaînes, TF1 ou M6.

Les groupes TF1 et M6 ne fusionneront pas, c'est une certitude

Les concessions exigées par l'Autorité de la concurrence ont donc eu raison du projet de fusion entre TF1 et M6. L'Autorité avait auditionné les différents groupes début septembre, et devait rendre sa décision mi-octobre. Si cette fusion avait eu lieu, elle aurait assuré au nouveau groupe 35% d'audience TV, ainsi que 70% des recettes publicitaires. Une véritable manne financière qui s'envole, donc.

Mais les groupes TF1 et M6 n'auront finalement pas attendu la décision de l'Autorité de la concurrence pour diffuser leur communiqué de presse. En juillet dernier déjà, Nicolas de Tavernost, prédisent du directoire de M6, laissait entendre que la fusion entre TF1 et M6 pourrait finalement être annulée.

Les raisons invoquées étaient les mêmes que celles expliquées aujourd'hui. Aucun des deux partis ne souhaite que ses chaînes disparaissent. “Seuls des remèdes structurels concernant a minima la cession de la chaîne TF1 ou de la chaîne M6 seraient de nature à permettre l’autorisation de l’opération”, expliquent ainsi les différents groupes dans leur communiqué de presse commun.

COMMENTS