Facebook
  • Accueil
  • News
  • Tendances RH : Rekrute dévoile les profils les plus demandés au Maroc
Tendances RH : Rekrute dévoile les profils les plus demandés au Maroc

Tendances RH : Rekrute dévoile les profils les plus demandés au Maroc

• Cette année encore l’informatique reste en tête de liste des recruteurs du marché, avec une croissance de 8% en termes de demande en 2022.

• La banque triple sa demande en termes de postes ouverts en 2022 et devient le 3ème plus gros secteur recruteur du marché.

• Les métiers de la banque gagnent 6 places dans le classement des fonctions les plus demandées en 2022 et se positionnent en 3ème place dans le TOP 10.

• En 2022, les recruteurs favorisent les candidats plus qualifiés et plus expérimentés contrairement aux années passées.

• L’IT demeure en particulier un secteur friand de profils expérimentés. 7 profils demandés sur 10 doivent avoir de 3 à 10 ans d’expérience.

Avec un taux d’emploi stagnant, selon les derniers chiffres du HCP, un contexte post-covid plein d’incertitudes, et la conjoncture économique mondiale découlant de la crise énergétique, le marché se posent de plus en plus de questions sur les tendances RH en termes de recrutement : quels sont les secteurs qui recrutent le plus, les métiers qui sont en forte demande ou tout simplement quels sont les profils les plus convoités par les entreprises ?

ReKrute répond, cette année encore, à ces questions à travers son baromètre annuel qui s’appuie sur l’analyse des offres d’emploi publiées en 2022. Un rendez-vous que toute personne en recherche de nouvelles opportunités de carrière attend impatiemment pour orienter ces choix, de vie. 

Analyse Globale 

En 2022, le marché de l’emploi a retrouvé un rythme de croisière après la vague des recrutements post-covid qui a eu lieu pour pallier au taux de turnover élevé. Le volume d’offres d’emploi a ainsi enregistré une légère diminution de 4% par rapport à 2021, en termes d’annonces publiées.

Les secteurs qui ont le plus recruté

Les centres d’appel et l’informatique demeurent cette année encore les 2 plus gros recruteurs en 2022.

Le secteur de l’informatique garde le haut de l’affiche en marquant une croissance de 42% par rapport à 2021 en nombre de postes ouverts. Le secteur a généré 17% des postes ouverts en 2022 au lieu de 12% seulement en 2021 ! Une croissance qui n’arrête pas d’augmenter d’années en années.

La banque, qui se positionne parmi les 3 secteurs les plus attractifs en 2022 et qui était en stagnation en 2021, a triplé le pourcentage des postes ouverts en 2022 en passant de 4% en 2021 à 12% en 2022.

Les fonctions en forte demandées en 2022

En 2022, les fonctions les plus demandées en termes d’annonces sont :

  • L’Informatique / electronique (34%),
  • Les métiers du Call Center (11%),
  • Les métiers de la banque (5%),
  • la gestion / comptabilité / finance (5%),
  • Les RH / personnel / formation (5%),
  • Le commercial / vente / export (5%),
  • La gestion projet / études / R&D (4%),
  • La production / qualité / sécurité /maintenance (3%),
  • Les achats / Supply Chain (3%)
  • L’Audit / conseil (3%).

On note cette année l’entrée dans le classement de la fonction achats/ supply chain et de l’audit / conseil et la sortie des fonctions Télécom et Enseignement.

La fonction informatique se taille encore une fois la part du lion en représentant le tiers des fonctions les plus demandées.

Les métiers du call center, passant en second, ne sont pas aussi demandés en 2022 (11% des annonces diffusées) qu’en 2021 (21%).

Par ailleurs, la nouveauté de l’année 2022 est l’arrivée de la fonction “ Métiers de la banque” qui a presque doublé sa demande en 2022, se classant au top 3 du classement.

Les profils les plus demandés doivent avoir quel niveau de formation et d’expérience ?

Les bac+5 sont les plus convoités par les recruteurs en 2022 comme en 2021, représentant ainsi 60% de la demande des recruteurs, alors qu’ils représentaient 53% seulement en 2021. Cette augmentation a été enregistrée au détriment des bac- bac+2 qui ne représentent aujourd’hui que 19% de la demande alors qu’en 2021, ils représentaient 28%.

La demande des bac+3 et des bac+ 4 a connu une légère hausse aussi : 20% en 2022 vs 18% en 2021.

En 2022, la demande des 3-5 ans d’expérience a augmenté de 21%, continuant ainsi d’illustrer le besoin prononcé des recruteurs : 34% en 2022 vs 28% en 2021. Cette catégorie qui occupe la première place a acquis plus de points au détriment des débutants qui ne représentent aujourd’hui que 10% alors qu’ils représentaient 16% en 2021.

Par ailleurs, la demande des 1-3 ans et des 5-10 ans d’expérience demeure stagnante.

Zoom sur le secteur de l’informatique

Cette année encore, les recruteurs ont été plus actifs dans le secteur de l’IT, qui reste le deuxième plus grand recruteur du marché. Au fait, le nombre d’annonces diffusées a augmenté de 8% par rapport à 2021. « Cette augmentation est principalement liée aux conséquences de la pandémie de coronavirus, notamment, la croissance des services en ligne et l’essor du e-commerce dans le monde entier, et surtout au Maroc, qui est considéré comme l’Eldorado des informaticiens. », affirme Alexandra Montant, DGA de ReKrute.

La fonction « Informatique / Électronique » domine le classement des fonctions les plus demandées avec un pourcentage de 83%.

Cependant, la fonction, RH / Personnel / Formation a fortement intéressé les recruteurs dans le secteur de l’IT en 2022, puisqu’elle occupe la 2ème place cette année au lieu de la fonction Télécoms / Réseaux. Ces profils seront très utiles vu que le secteur est en pleine expansion et les candidats IT sont une denrée rare sur le marché d’emploi, difficiles à attirer et à fidéliser. 

L’informatique demeure un secteur friand des cadres séniors. 7 profils demandés sur 10 doivent avoir de 3 à 10 ans d’expérience. Les profils juniors (moins de 3 ans d’expérience) ne représentent que 29%  des profils recherchés. Quant au niveau d’études, les recruteurs dans le secteur de l’IT ont favorisé les bac+5 (80% des postes) au détriment des bac - bac+2 qui ont perdu 3 points en 2022 (3% en 2022 vs. 7% en 2021).