Facebook
  • Acceuil
  • News
  • Les réseaux sociaux au service des hommes politique
Les réseaux sociaux au service des hommes politique

Les réseaux sociaux au service des hommes politique

Une enquête réalisée par le quotidien " Le Matin " note que les hommes politiques marocains s’engagent de plus en plus dans les réseaux sociaux. Sur ces lieux on retrouve des ministres, des parlementaires et des leaders de partis politiques qui commencent à intégrer ces nouveaux media dans leurs stratégies de communication. Le Premier ministre, Abdelilah Benkirane, détient le record de la page le plus visitée sur Facebook, avec plus de 500 000 fans. Il est moins présent sur Twitter où son compte totalise 7500 abonnés seulement et ne compte que 90 tweets. Sa dernière activité ici remonte au 13 juin 2014. D’autres ministres marchent sur le pas du chef du gouvernement. Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, est le champion des tweets : plus de 15 000. Il semble avoir opté pour la communication instantanée. Parmi les ministres présents sur les réseaux sociaux, il y a celui de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, suivi par son collègue délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif. Ce sont avant tout des cadres du parti PJD qui occupent le plus ces espaces. Le jeune élu Mehdi Bensaïd, président de la commission des affaires étrangère à la première Chambre, est suivi par 8000 personnes sur Facebook et s’est fait 5000 amis. Analysant la présence des politiques marocains sur les réseaux sociaux, Nadia Lamhaïdi, professeur en sciences de la communication à l'Université de Rabat, affirme : « Cette présence, certes de plus en plus remarquée, est limitée et on ne peut pas encore parler d'une pratique ou d'un réflexe ancré et assumé dans l'arsenal des outils de communication politique. Il faut d’abord questionner la stratégie de communication de la classe politique marocaine et, le cas échéant, adapter cette stratégie aux médias sociaux.

COMMENTS