Facebook
  • Acceuil
  • News
  • La marque de chaussures et d’accessoires Steve Mad-den ouvre trois points de vente au Maroc
La marque de chaussures et d’accessoires Steve Mad-den ouvre trois points de vente au Maroc

La marque de chaussures et d’accessoires Steve Mad-den ouvre trois points de vente au Maroc

Steve Madden, la marque américaine emblématique de fabrication de chaussures et d’accessoires de mode, vient d’annoncer l’ouverture simultanée de trois magasins au Maroc. Son implantation au sein du Royaume est réalisée à travers Nesk Investment, le leader de la franchise de mode au Maroc. Ainsi Steve Madden vient d’ouvrir trois points de vente à Casablanca (Morocco Mall), Rabat (avenue Fal Ould Oumeir) et Tanger (Tanger City Mall).

“Nous sommes fiers de nous implanter au Maroc et de proposer aux aficionados marocains de la mode notre savoir-faire et notre expérience en matière de conception de produits uniques qui sont directement inspirés du monde du rock and roll et de la culture pop new-yorkaise”, a déclaré Vanessa Van Osch, Directrice Marketing Steve Madden Europe. “Notre objectif est d’apporter à des femmes et à des hommes modernes et branchés la possibilité d'exprimer davantage leur individualité, et ce de manière à la fois innovante, audacieuse et inspirante”, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Yousri Hajri, CEO Nesk Investment a déclaré: “Nous sommes heureux de contribuer à l’arrivée au Maroc de cette grande enseigne, qui n'est pas juste une marque, mais une véritable histoire qui continue à s'écrire et qui trouvera énormément de succès auprès des amoureux de la mode sous nos latitudes”.

Grâce à sa compréhension innée des tendances, Steve Madden a réussi à conquérir des millions de clients à travers le monde entier, mais aussi à propulser ses créations en pole position dans le secteur de la mode. L’enseigne de renom commercialise des chaussures, des sacs à main et des accessoires au style unique, qui sont vendus dans plus de 80 pays à travers le monde entier, et l'une des marques de mode les plus dynamiques.

COMMENTS