Facebook
  • Acceuil
  • News
  • Microsoft admet vendre ses consoles à perte
Microsoft admet vendre ses consoles à perte

Microsoft admet vendre ses consoles à perte

La bataille entre Apple et Epic Games dévoile beaucoup de choses ! Microsoft a toujours vendu ses consoles Xbox à perte. C’est ce qu’a confirmé une dirigeante de la firme de Redmond.

Lors du procès Epic Games contre Apple qui s’est ouvert cette semaine aux Etats-Unis, un avocat d'Epic a demandé à Lori Wright, vice-présidente du développement commercial de la Xbox chez Microsoft, quelles étaient les marges bénéficiaires de l'entreprise sur ses consoles. « Nous n’en faisons pas, nous vendons les consoles à perte », a-t-elle répondu, avant de confirmer que Microsoft n'a jamais réalisé de bénéfices sur les ventes de consoles.

Une réponse claire, qui en réalité ne surprend pas. Vendre des machines à perte a toujours été une pratique courante dans le milieu du jeu vidéo, le profit étant fait à partir des jeux dans un premier temps (la console générant des revenus par la suite, quand les composants deviennent moins onéreux).

Wright n’a pas précisé combien d’argent perdait Microsoft à chaque console vendue. La marque Xbox ne gagne rien avec ses machines, les revenus étant engendrés avec ses abonnements. On le rappelle, ce sont plus de 20 millions d’abonnés qui payent au minimum 10 euros par mois pour avoir accès à un catalogue de jeu via le GamePass.

Pour rappel, Epic reproche à Apple ses marges trop élevées et sa main mise sur les jeux et applications sur iOS. Tout a commencé en août 2020, lorsqu’Epic a décidé de vendre des goodies Fortnite sur son jeu iOS en contournant cette taxe. Par la suite, le Battle-Royale avait été banni de l’Appstore.

COMMENTS