Facebook
  • Acceuil
  • News
  • RAMADAN 2021 : AL AOULA S’APPRETE À DE NOUVEAUX RECORDS D’AUDIENCE
RAMADAN 2021 : AL AOULA S’APPRETE À DE NOUVEAUX RECORDS D’AUDIENCE

RAMADAN 2021 : AL AOULA S’APPRETE À DE NOUVEAUX RECORDS D’AUDIENCE

Entre sitcoms, fictions, humour, soirées et documentaires, pour ce ramadan, la chaîne Al Aoula propose une programmation 100% marocaine. Zoom sur les principaux programmes de ce ramadan 2021.

Comme chaque année, la chaîne Al Aoula a concocté pour ses fidèles téléspectateurs une grille de programme aussi riche que diversifiée, pour le mois du Ramadan. Et il y en aura pour tous les goûts, l’objectif étant pour la première chaîne de répondre aux attentes et de satisfaire tous ses publics.

Un challenge que la chaîne nationale a su déjà relever lors du mois de Ramadan dernier, puisque, globalement, les chaines du pôle public ont été en tête des audiences, et leurs programmes largement sacrés premier choix des téléspectateurs marocains. Dans ce cadre, les performances d’AL AOULA s’inscrivent d’année en année dans une tendance haussière, avec 5,2 M de téléspectateurs en 2020, contre 3,6 en 2019.

Ce à quoi s’ajoute le digital, véritable catalyseur des performances de la chaine, qui gagne en visibilité sur les réseaux  sociaux, avec 1,3 M de fans sur Facebook, et 749 m sur Instagram. La chaîne Youtube d’Al Aoula quant à elle a enregistré près de 1,05 milliards de vues, attirant un très fort taux de jeunes téléspectateurs, puisque 75% d’entre eux ont moins de 35 ans.

Une production 100% marocaine

C’est à un ramadan d’exception qu’Al Aoula nous convie encore cette année, avec des programmes à forte valeur ajoutée, de production 100% nationale. Tout au long du mois sacré, seront ainsi diffusées les nouvelles productions spécialement réalisées pour accompagner la forte hausse de l’audience en cette période de l’année. 

Côté humour, les téléspectateurs d’Al Aoula ont d’ores et déjà rendez-vous avec «Ahlam City» de Mourad El Khaoudi, «Kehwanessness» de Hicham Jebbari et «Dar  Lhna» de Driss Aroukh. Côté fiction, c’est un riche menu composé de «Bnat Lassas» de Driss Aroukh, «Al Madi La Yamout 2» de Hicham Jebbari, «Salef Aadra» de Jamila El Bourji Benaïssa, «Al Bouyout Asrar» de Alae Akaaboune et «Sla w slam» de Zakia Tahiri. 

Les téléfilms ne sont pas en reste, puisque les téléspectateurs d’Al Aoula retrouveront «Moulat Al Ward» de Abdellah Toukouna et «Al Qafez» de Younes El Reguab.

Enfin, le Ramadan sur Al Aoula,  c’est aussi de belles soirées ramadanesques « Jmaatna Zina » tous les samedis à 22h50, des documentaires pour nous faire découvrir le Maroc dans toute sa richesse culturelle et cultuelle, et des émissions de débats à caractère religieux et culturel, en présence des oulémas et d’experts, autour des vertus et valeurs de l’Islam.

COMMENTS