Facebook
Les TPME.. Un miracle dans l’économie marocaine

Les TPME.. Un miracle dans l’économie marocaine

Les TPME, constituent plus de 90% du tissu économique marocain. Un chiffre assez parlant, prouvant leur rôle fondamental dans le développement du pays. C’est la raison pour laquelle, il est primordial, de les valoriser davantage en les soutenant financièrement, et en mettant en place une série de dispositifs innovants et évolutifs en vue de répondre à leurs attentes. Tout en étant conscient de l’importance des TPME, le groupe Attijariwafa Bank, connu pour son engagement en faveur du redressement économique marocain, n’a pas hésité à mettre en place un ensemble de mesures ambitieuses visant à les encourager tout en les poussant vers l’excellence.

Explications à travers le cas du Forum TPE, et les Journées Portes Ouvertes organisés par le groupe Attijariwafa Bank.

« Forum TPE ».. Pour un avenir brillant

Les petites entreprises au Maroc vivent sur fond de paradoxes, car elles sont confrontées à de nombreuses difficultés et défis, ce qui fait de leur soutien, une priorité pour la stratégie économique du pays. C’est dans cet esprit qu’est né « le Forum des petites entreprises » afin d’échanger les idées et les expériences et de motiver les petits entrepreneurs et les auto-entrepreneurs à développer leurs projets.

Plus de 650 acteurs économiques du monde de l’entreprise ont participé à ce Forum organisé par Attijariwafa Bank. Ils se sont tous mobilisés  et se sont mis d’accord sur un certain nombre de mesures concrètes susceptibles de contribuer à résorber les difficultés vécues par les petites entreprises. A cette fin, le Forum a été l’occasion d’aborder la question « Quelles mesures concrètes pour renforcer et structurer le tissu des petites entreprises au Maroc ? », avec pour devise « croire en l’avenir des petites entreprises ».

Dans cette première partie de notre dossier, nous allons mettre en lumière ce Forum qui a été le théâtre de riches débats qui ont abouti à l’énumération d’un certain nombre de mesures et de recommandations :

- Lisibilité et accessibilité des programmes de soutien aux petites entreprises : à travers la création d’une structure publique qui met en œuvre la nouvelle stratégie créée par Attijariwafa Bank et qui assure la coordination entre tous les acteurs de l’écosystème des petites entreprises. Ainsi, Attijariwafa Bank met en place des « guichets uniques » dans tout le royaume en vue de centraliser l’ensemble des mesures, de promouvoir ces programmes et d’en faciliter l’accès. Dans le même sens, il s’est avéré aussi nécessaire de mener des campagnes de sensibilisation nationales continues afin qu’un plus grand nombre de TPE et porteurs de projets puissent être informés des divers mécanismes de soutien existants.

- Accès des petites entreprises aux marchés privés et publics : en développant des incitations fiscales pour les grandes et moyennes entreprises qui consentent plus de 20% de leurs marchés à des petites entreprises dont le chiffre d’affaire annuel ne dépasse pas 10 millions de dirhams. Quant à l'informationnel, la reflexion tend vers la mise en place d'un portail électronique complet pour publier régulièrement les appels d’offres publics et fournir des informations claires sur les règles d’accès aux marchés.

- Accès des petites entreprises au financement : en généralisant et en accordant automatiquement des garanties Crédit-Capital-Garantie à tous les prêts accordés aux petites entreprises afin d’augmenter leurs chances d’accès au financement. Puis en impliquant toutes les banques et institutions financières dans le budget annuel des prêts accordés aux petites entreprises.

- Régime fiscal des petites entreprises : Permettre aux petites entreprises de bénéficier d’un impôt forfaitaire couvrant tous les droits d’imposition, y compris ceux des collectivités locales. Puis déterminer des montants clairs de taxes à payer en fonction du nombre de transactions effectuées.

- Délais de paiement des petites entreprises : lancement du label « entreprise responsable » en l’attribuant aux donneurs d’ordre et structures qui non seulement accordent plus de 20% de leurs transactions aux petites entreprises, mais paient aussi leurs fournisseurs en moins d’un mois en moyenne.

- Formation des petites entreprises : afin de sensibiliser la jeune génération et développer ses compétences entrepreneuriales, il faut inclure automatiquement un cours de gestion d’entreprise dans toutes les formations universitaires.

Toujours dans un cadre de soutien en faveur des TPME au Maroc, le groupe Attijariwafa Bank continue à faire preuve d'engagement auprès des micro-entreprises. Cette fois-ci, en organisant les Journées Portes Ouvertes au mois de Décembre. Un évènement, qui a pour objectif d’exposer la stratégie de l’établissement bancaire visant à améliorer l’univers financier et administratif des TPME. 

Les attentes de la TPME placées au cœur de la stratégie d’Attijariwafa Bank

Le groupe Attijariwafa bank a construit son dispositif en faveur des TPME et porteurs de projets autour de leurs attentes réelles dans le cadre d’une veille continue et multiformes : Des études de marchés approfondies sont réalisées sur le terrain, et sur l’ensemble des filières TPME, régulièrement depuis 2010. Ces études reposent sur des analyses qualitatives validées par des approches quantitatives statistiques. Pour appréhender de manière fine les réalités, difficultés et défis quotidiens des TPME, le groupe a organisé pendant plusieurs années, des actions d’immersion de ses équipes auprès de TPME. De plus, il a consacré à sa clientèle de TPME près de 160 centres d’expertises. Ces centres sont dotés de conseillers dédiés et spécialement formés pour adresser leurs besoins et remonter leurs attentes aux équipes centrales.

Cette veille a mis en exergue une véritable sophistication des attentes des TPME et porteurs de projets vis-à-vis des banques, à laquelle Attijariwafa bank adapte continuellement ses approches : réduction des frais, financement, conseils spécialisés, accès aux marchés publics et privés, formation, informations juridiques et fiscales…

Pour répondre de manière efficace et évolutive aux attentes des TPME, Attijariwafa Bank a structuré son approche autour de 4 axes principaux :

Une offre de produits et services réellement adaptée aux besoins exprimés par les TPME;

  1. Une politique volontariste de distribution des crédits aux TPME basée sur un système puissant de scoring,
  2. Un programme unique de soutien, de conseil et d’accompagnement des TPME à travers la plateforme Dar Al Moukawil;
  3. Une démarche continue de promotion de l’entrepreneuriat grâce aux actions de soutien structurantes et de mobilisation de l’écosystème.

Quant à l’offre du groupe, elle s’articule effectivement autour de 3 axes de besoins et adresse la problématique centrale de la « Gestion de la Double Relation » pour couvrir les besoins, à la fois personnels et professionnels.      

Les journées portes ouvertes, étaient également une occasion de mettre l’accent sur la démarche structurée adoptée par Attijariwafa Bank pour l’industrialisation de la distribution des crédits. En effet, il s’agit principalement d’un outil de scoring industriel des crédits, qui permet de financer massivement l’ensemble des typologies de besoins dans des délais de traitement courts (moins de 48H) et des process simplifiés. La démarche incite aussi à former l’ensemble de la force de vente de la banque pour accompagner les TPME dans leurs projets de développement.

Cette voie bien réfléchie a permis d’accorder plus de 150 000 crédits en 6 années et de consolider la position du groupe Attijariwafa bank comme 1er financeur de l’économie marocaine.

 

COMMENTS