Facebook
  • Acceuil
  • Dossier
  • La HACA établit un rapport centré sur la lutte contre le COVID-19
La HACA établit un rapport centré sur la lutte contre le COVID-19

La HACA établit un rapport centré sur la lutte contre le COVID-19

Conformément à l'effort global de mobilisation nationale pour lutter contre la nouvelle pandémie de Corona (COVID-19), la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle a achevé un rapport basé sur une enquête et un suivi des programmes diffusés par les services de radio et de télévision publics et privés sur la situation épidémiologique associée au virus et les efforts déployés pour limiter sa propagation. On y retrouve également une présentation montrant l’impact de cette crise sanitaire sur l’aspect économique et sociale, au cours de la période s’étalant du 19 Mars au 9 Avril 2020.

Ce rapport vise à suivre les différentes facettes des efforts médiatiques fournis par les radios et télévisions marocaines, qui couvrent en permanence le rythme de cette mobilisation nationale, tout en proposant des solutions pour soutenir l'accumulation de communications réalisées et pour renforcer et améliorer la vigilance au niveau du soutien médiatique relatif aux différents aspects et répercussions de cette conjoncture difficile.

En effet, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle a affirmé que la publication de ce rapport intérimaire coïncidait avec le début de la propagation du Corona Virus au Maroc, compte tenu de la nécessité d'anticiper les exigences de la prochaine étape et ce qu'elle requiert en termes de poursuite et de renforcement de l'effort médiatique. Ceci, en vue en mettre en place une stratégie de sensibilisation apte à favoriser une conscience collective permettant la réussite de la mobilisation nationale. 

Ce suivi incluait tous les programmes diffusés par 18 services de radio et de télévision sur 21 jours.

Changement de l’offre médiatique pour répondre aux exigences de l’état d'urgence sanitaire

La majorité des services de radio et de télévision ont apporté des changements à leur programmation régulière, soit pour suivre l'évolution de l'épidémie, soit pour fournir un service d'enseignement à distance. Dans ce contexte, de nouveaux programmes ont été créés pour couvrir les différents aspects liés au sujet de la pandémie. 

Adaptation des contenus pour soutenir la mobilisation nationale

Il est à noter que les services de radio et de télévision ont adapté leurs contenus en se focalisant sur un plan communicationnel ayant pour objectif le soutien des efforts étatiques dans la mobilisation nationale pour la lutte contre la pandémie. Chaque programme (religieux, sportif…) diffusé sur les différents médias, a été utilisé pour relayer des messages de sensibilisation, en laissant de la place aux citoyens de s’exprimer et d’appuyer les mesures prises par les autorités marocaines.  

Offre d’un service informationnel basé sur des sources fiables

Dans ce contexte de crise sanitaire que traverse le Royaume, les médias audiovisuels marocains se sont mobilisés en vue de faciliter l’accès à l’information au citoyen, tout en apportant des éclaircissements à un rythme accéléré (décisions et communications des ministères de la santé, Intérieur, Éducation nationale, Économie et finances, Agriculture, Affaires étrangères, etc). Ce travail acharné a permis d’une part d’améliorer la performance des services médiatiques, et d’autre part, d’éviter les crises de paniques alimentées par des informations fausses et trompeuses qui circulent sur les réseaux sociaux. 

Assurer des rendez-vous médiatiques de proximité

La couverture de l’actualité nationale liée au thème du Covid-19, par les services de radio et de télévision, a permis d'enregistrer une audience étendue. Interviews, reportages, opinions, interactions des citoyens… sont des formats qui ont rapproché les marocains des décideurs politiques. Ce rapprochement est dû au langage de proximité utilisé dans les programmes diffusés. 

Programmation intensive basée sur un contenu de sensibilisation

 La diffusion régulière  et répétitive de capsules de sensibilisation tout au long de la journée dans les deux langues nationales, l'arabe et le berbère, et dans diverses expressions et dialectes marocains, en plus du français et de la langue des signes, ont créé une sorte de vigilance constante auprès  des citoyens. Ainsi, l’utilisation massive et permanente du hashtag "Nabkaw_Fdar " et "Aidez votre pays_restez à la maison" sur les écrans des chaînes de télévision et parfois pendant les pauses publicitaires, a joué un rôle important et complémentaire aux efforts fournis par le ministère de la santé. 

Favoriser les efforts de solidarité 

Les messages de solidarité ont été mis en lumière à travers la diffusion radiophonique et télévisuelle  des contributions des organismes, des institutions et des particuliers dans le fonds de gestion de la pandémie du virus Corona (COVID-19) créé sous les instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Démantèlement des informations fausses et trompeuses 

Parmi les points forts de l’offre médiatique marocaine en ces temps de crise, on note l’effort sans précèdent déployé pour lutter contre les fake-news (fausses données sur la situation épidémiologique, conseils qui mettent en danger la santé des citoyens). Il s’agissait de consacrer des tranches horaires dans les journaux télévisés, en vue de démontrer la réalité. Cette orientation éditoriale a donné plus de fiabilité aux médias officiels qui ont pu regagner la confiance du téléspectateur marocain.  

Propositions pour soutenir l'accumulation de communication obtenue et faire appel à la vigilance 

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle considère que son initiative à faire montrer les efforts et les approches adoptés par les services de radio et de télévision, publics et privés, sert à soutenir l'accumulation de communication continue réalisée au niveau de l'actualité et de la sensibilisation face à la pandémie de Corona (Covid-19) et aux moyens de prévention. 

Dans le même esprit, la HACA, souligne l’importance des médias pour faire connaitre davantage les mesures de vigilance. De ce fait, elle les invite à faire attention à plusieurs points dont le fait de ne pas dévoiler l’identité des personnes infectées ou suspectées d’être atteintes du virus et d’éviter le traitement des données susceptibles de provoquer de la rivalité ou la haine entre les villes marocaines…

 

COMMENTS