Facebook
  • Acceuil
  • News
  • Publicité en ligne : Altice et Teads visent créer une alternative à Facebook et Google

Publicité en ligne : Altice et Teads visent créer une alternative à Facebook et Google

L’arrivée des médias numériques a modifié la façon de concevoir la publicité. En 2016, la publicité numérique a détrôné la pub télé au profit de Google et Facebook. L’essentiel de la croissance de ce secteur est capté par ces deux géants de l'Internet, ce qui suscite l'inquiétude de l'écosystème de la publicité. En effet, les chiffres de la dernière édition de l'Observatoire de l'e-pub montrent que Google et Facebook s’accaparent les 2/3 des budgets publicitaires, sans compter sur Snapchat qui vient de lancer son offre programmatique. Ce qui nous pousse à dire que les acteurs de la publicité en ligne traditionnels subissent de plus en plus, la domination des plateformes.

Face à cette situation de duopole, le groupe Altice vise à créer une alternative à Facebook et Google en achetant Teads, leader dans la vente d'espaces publicitaires vidéos sur la Toile. L'idée derrière cet achat est de marier l'audience de Teads et les données d'utilisateurs recueillies par Altice par le biais de ses médias (BFM TV, i24, SFR Sport, ses journaux Libération et l'Express, etc.) et de ses opérateurs télécoms ou de câble pour faire grossir le nouveau pilier du groupe qui est la publicité. Puis de proposer ce savoir-faire à des tiers. « C’est la possibilité de réaliser la vision qui était déjà la nôtre de fournir une alternative puissance à Google et Facebook, grâce aux moyens d'Altice, dans la publicité multi-écrans ultra-ciblée », a déclaré Pierre Chappaz, le directeur exécutif de Teads.

Le problème est que Teads, tout seul, n'a pas la même connaissance de ces internautes que Facebook et Google. Facebook sait ce que nous aimons et Google sait ce que nous cherchons. Pourtant, Teads ne peut pas proposer à ses clients annonceurs un ciblage équivalant à celui de ces derniers ni aussi bien valoriser ses espaces. D'où sans doute sa valorisation de seulement 285 millions alors que son chiffre d'affaires atteint 188 millions et se développe à un rythme de 40 % à 50 % par an. Altice et Teads se réunissent afin de briser l'oligopole de Facebook et Google. Pour cette raison, ils sont prêts à ouvrir leur plateforme à tous ceux qui ont le même intérêt.

Pour survivre sur la toile, les créateurs des contenus doivent accepter les nouvelles règles du jeu imposées par les plateformes et leurs utilisateurs. Ce n’est pas un hasard si Google, Facebook, Twitter ou Snapchat ont une telle audience, c’est tout simplement parce que leurs produits publicitaires sont meilleurs.

COMMENTS