Facebook
  • Acceuil
  • Chiffre
  • Afrique : la télévision résiste face à la montée du streaming
title..

Afrique : la télévision résiste face à la montée du streaming

Le cabinet britannique Kantar a récemment publié son rapport annuel Africascope, détaillant les habitudes de consommation de médias audiovisuels dans huit pays d'Afrique francophone subsaharienne. Les résultats de l'étude révèlent une augmentation du nombre de téléspectateurs en 2023 par rapport à 2022, confirmant le positionnement à contre-courant du continent africain face aux tendances mondiales. Toutefois, le temps passé devant la télévision a légèrement diminué, laissant entrevoir une possible évolution des préférences des consommateurs vers le streaming.

Selon l'Africascope publié par le cabinet Kantar le 6 mars, 93% des Africains francophones subsahariens regardent la télévision quotidiennement, soit environ 20,4 millions de téléspectateurs. Cette proportion est en hausse par rapport à 2022, où 89,9% des sondés, soit environ 18,6 millions de personnes, déclaraient regarder la télévision tous les jours. Ces chiffres témoignent de l'importance persistante de la télévision en Afrique francophone subsaharienne, malgré la baisse générale du nombre de téléspectateurs dans le monde.

Cependant, le temps moyen passé devant la télévision a légèrement diminué dans la région, passant de 4 heures et 22 minutes en 2022 à 4 heures et 5 minutes en 2023. Bien que les annonceurs puissent toujours compter sur la télévision pour promouvoir leurs produits, cette réduction du temps d'écoute interpelle les observateurs du secteur.

De nombreux experts estiment que le temps retiré à la télévision est de plus en plus accordé au streaming. Le cabinet américain Digital TV Research prévoit d'ailleurs une forte croissance du nombre d'abonnés africains aux services de streaming, passant de 8 millions en 2023 à 18 millions en 2029.

L'étude Africascope de Kantar met en lumière la résistance de la télévision en Afrique francophone subsaharienne face aux tendances mondiales de baisse de la consommation télévisuelle. Toutefois, la légère diminution du temps passé devant la télévision et la croissance attendue du nombre d'abonnés aux services de streaming suggèrent une évolution des préférences des consommateurs dans la région. Les acteurs du secteur audiovisuel devront donc s'adapter à ces changements et proposer des offres diversifiées pour répondre aux attentes de leur audience.