Facebook
  • Acceuil
  • News
  • TILILA : QUAND LA PUB FAIT FACE AUX CLICHÉS SEXISTES
TILILA : QUAND LA PUB FAIT FACE AUX CLICHÉS SEXISTES

TILILA : QUAND LA PUB FAIT FACE AUX CLICHÉS SEXISTES

Lors d’une conférence de presse tenue hier à Casablanca, 2M a annoncé l’organisation de la troisième édition du Trophée Tilila qui récompense les publicités les plus engagées en faveur de la valorisation de l’image de la femme.

D’emblée, M. Salim Cheikh a rappelé que cet événement médiatique s’inscrit dans le cadre de l’engagement de la chaîne d’Ain Sebaa en matière de lutte contre les stéréotypes féminins dans les médias. « Parité bien ordonnée commence par soi-même », a-t-il souligné, pastichant la célèbre expression. En effet, la promotion d’une image positive de la femme dans la société marocaine est bel et bien inscrite dans la ligne éditoriale de 2M, à travers tous ses contenus TV, radio et digitaux.

Mais qu’en est-il de la publicité? Initié en 2018, sous la houlette du Comité Parité et Diversité de 2M, Tilila a été conçu pour pouvoir agir également sur les contenus publicitaires diffusés sur ses ondes, sous forme de concours qui récompense les publicités les plus valorisantes de l’image de la femme. Toutefois, et au-delà de la compétition, l’événement s’inscrit avant tout dans une démarche de conscientisation afin de sensibiliser les annonceurs et les agences de communication à la nécessité de s’éloigner le plus possible des représentations stéréotypées de la femme dans leurs campagnes publicitaires, et de récompenser les efforts consentis dans ce sens.

 

Tilila fait des émules

« La parité, consacrée par la Constitution marocaine, doit se traduire par une visibilité positive des femmes dans les médias », a rappelé le patron de 2M. Tilila a justement pour vocation d’encourager les professionnels à respecter la dignité de la femme, et à en éviter des représentations dégradantes et stéréotypées dans leurs campagnes publicitaires ».

Tilila vise également à générer un effet d’émulation entre les annonceurs et les agences de communication, afin qu’ils mettent en avant les femmes en tant que citoyennes pleines et entières, actrices de leur vie et du développement de leur pays. Au seuil de sa troisième édition, la direction de 2M relève déjà quelques indicateurs de succès, d’abord par le nombre de campagnes soumises cette année, rassemblant quelque 25 marques et près de 50 campagnes publicitaires. Et preuve que Tilila est désormais un évènement bien installé dans le milieu publicitaire marocain, le Trophée fédère aujourd’hui la quasi-totalité des agences et annonceurs, qui prennent désormais en considération les valeurs antisexistes de Tilila.

 

TILILAB: éduquer aux valeurs de la parité et de l’égalité

Reste à sensibiliser aussi les jeunes générations. Intervenant à son tour, Mme Khadija Boujanaoui, Présidente du Comité Parité et Diversité de 2M, a mis l’accent sur la nouveauté de cette édition, à savoir le Tililab, un concours de création ouvert aux jeunes talents de moins de 30 ans. « Nous avons voulu aller plus loin et préparer la relève à travers le Tililab. On a donc a donné la chance à 5 candidats, suite à un appel à candidature, de participer à un Bootcamp organisé à Marrakech en septembre dernier, et leur avons offert l’opportunité de se familiariser avec le monde de la publicité et les enjeux de la parité auprès de professionnels ». Un trophée sera remis au candidat ayant réalisé la meilleure production, au même titre que les agences et annonceurs en lice.

À noter que, à partir de cette année, et dans un souci de représentativité et d’inclusivité, les campagnes digitales ont également été éligibles.

Les prix de cette troisième édition seront remis le jeudi 25 novembre, suite aux délibérations d’un jury indépendant composé d’Ahmed Ghazali, juriste et ancien président de la HACA; Ilham Hraoui, Directrice de la régie publicitaire et solutions digitales à la SNRT; Driss Ksikes, auteur et dramaturge; Khadija Alami, productrice; et Ali Kettani, financier et producteur.

COMMENTS