Facebook
  • Acceuil
  • News
  • Lancement de la 1ère campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le cyberharcèlement
Lancement de la 1ère campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le cyberharcèlement

Lancement de la 1ère campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le cyberharcèlement

La première édition de la campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le cyberharcèlement a été lancée sous l’égide du ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration. Organisée par le Centre marocain de recherches polytechniques et d’innovation (CMRPI), en partenariat avec le Conseil de l’Europe, cette campagne se tient du 4 au 30 novembre sous le thème «Contribuons tous pour protéger nos enfants contre la cyberviolence et le cyberharcèlement».

Avec la crise du Covid19, le confinement et l’école en distanciel, le « problème s’est intensifié ». Le but est surtout de sensibiliser d’une manière générale les internautes et particulièrement les enfants et leurs familles, sur la protection contre le cyberharcèlement. La campagne est destinée particulièrement aux enfants et aux jeunes qui «utilisent massivement les différents outils technologiques et plateformes numériques», a précisé le président du CMRPI, Youssef Bentaleb, ajoutant que l'initiative vise «à les avertir aux divers risques cybernétiques».

« Les enfants sont les plus grands utilisateurs de la technologie numérique, en particulier lorsqu’il s’agit de réseaux sociaux et de plateformes de jeux où se déroulent la plupart des cyberharcèlements. De plus, les enfants sont plus susceptibles de demander de l’aide à leurs pairs, et non à leurs parents ou enseignants, lorsqu’ils rencontrent de tels problèmes », a déclaré Malika Smaali, chargée de projet au Conseil de l’Europe. « Il est donc logique que nous écoutions les enfants pour mieux comprendre leur point de vue et les défis auxquels ils sont confrontés en ligne. Cela permet aux parents, aux enseignants et aux tuteurs de fournir un soutien au moment et de la manière la plus utile pour les enfants ».

Des formations spéciales seront dispensées aux professionnels de l’éducation au Maroc. Selon Youssef Bentaleb, des ateliers régionaux seront organisés à Marrakech et Rabat pour les enseignants et éducateurs pour renforcer « leurs capacités en matière de bonnes pratiques de protection en ligne ».

 

COMMENTS