Facebook
  • Acceuil
  • News
  • Netflix s’engage dans le « Net Zero Carbone » d’ici fin 2022
Netflix s’engage dans le « Net Zero Carbone » d’ici fin 2022

Netflix s’engage dans le « Net Zero Carbone » d’ici fin 2022

Face au réchauffement climatique, Netflix a décidé de faire bouger les choses. La plateforme de streaming s'est engagée en faveur de l'environnement en révélant vouloir baisser son empreinte carbone à zéro, et ainsi atteindre la neutralité carbone, d'ici fin 2022. 

La plateforme de streaming explique que son plan – baptisé Net Zéro carbone – se déroule en trois étapes :

• Réduction des émissions « directes et indirectes de gaz à effet de serre (GES) de 45 % d'ici 2030 »

• Conserver les écosystèmes existants qui stockent du CO₂, notamment « les zones naturelles en danger comme les forêts tropicales »

• Éliminer le CO₂ de l'atmosphère : « D'ici la fin de l'année 2022, nous rapporterons toutes nos émissions restantes à zéro en investissant dans la régénération d'écosystèmes naturels essentiels ».

« C’est un pas important, car c’est en développant une meilleure compréhension de l’empreinte environnementale du streaming que nos industries seront en mesure de la réduire efficacement », estime la firme qui s’appuie sur l’analyse de visionnage de ses programmes pour soutenir son propos : « En 2020, 160 millions de ménages dans le monde ont choisi de regarder au moins un film ou un programme Netflix qui les a aidés à mieux comprendre les enjeux climatiques. » 

« L’industrie du film a besoin d’un leader en matière d’action pour le climat. Changer le monde commence par la volonté affichée par une entreprise, qui en inspire d’autres à se joindre au mouvement. Je suis heureuse de voir Netflix assumer ce rôle de leader, informé à la fois par les sciences physiques qui expliquent en quoi nos choix affectent le monde et par les sciences sociales qui expliquent comment changer nos comportements », souligne le Dr Katharine Hayhoe, directrice scientifique à The Nature Conservancy et professeure agrégée à Texas Tech University dans un communiqué.

COMMENTS