Facebook
  • Acceuil
  • Carrières
  • Betty Touzeau : le futur, c'est le commerce traditionnel, mais à travers le digital"

Betty Touzeau : le futur, c'est le commerce traditionnel, mais à travers le digital"

Betty TO UZEA commerce traditionnel, mais à travers le CEO et co-fondatrice de Paris2Beiiing. qui a du développer depuis 2006 une connaissance très pointue du marché chinois, de ses modes de consommation ainsi que des stratégies marketing déployées pour satisfaire et fidéliser cette communauté ultra-connectée. Interview. « Le futur, c’est le Bettv TOUZEAU. { PAR ZAINAB NACHAT Qu’est-ce qui distingue ie consommateur chinois sur ie digital ? Il se caractérise principalement par le social, les chinois ont l’esprit très communautaire et aujourd’hui il y a une nouvelle mouvance qui est le social retail, c’est-à-dire comment à travers la communauté chinoise qui est en ligne, on arrive à générer du trafic et des conversions. C’est vraiment en esprit de groupe sur les forums, sur les réseaux sociaux des communautés qui se réunissent sur diverses thématiques (fashion, cosmétique, nourriture, etc.) et c’est une communauté qui est très forte. L’opinion est la clé au sein de cette communauté. Du côté des marques, quelles sont les pratiques répandues pour satisfaire et fidéliser ce consommateur ? Il faut déjà beaucoup d’humilité mais blague à part, c’est surtout pour une marque étrangère d’arriver en s’adaptant vraiment au code culturel du marché, parce qu’un consommateur avant d’être consommateur est une personne qui empreinte de sa culture de son histoire, de sa langue, de ses codes de lecture et de ses habitudes d’achat. Donc c’est important pour une marque étrangère de venir complètement mettre un coup de pied dans tout ce qu’il avait fait avant, de déconstruire un peu tout ça et d’adapter son identité visuelle, son identité de marque et son discours pour une communauté parce qu’il y a des valeurs très spécifiques derrière. Quelles sont vos perspectives par rapport aux modes de consommation futurs ? En fait, on est déjà en train de le voir, c’est toute la partie new retail donc c’est la réappropriation des lieux physique, c’est-à-dire que le consommateur chinois retombe dans les magasins physique parce que justement il y retrouve le digital, de la connexion sur son smartphone ainsi que la connexion avec la force de vente. Finalement, le futur du commerce est de revenir au commerce traditionnel qui est le magasin physique mais à travers le digital. Il s’agit vraiment d’une connexion entre le digital et le retail physique. Pouvez-vous nous parier du parcours d’achat du consommateur chinois ? Premièrement, c’est du social et du Branding, comment à travers les réseaux sociaux on atteint sa première communauté. Deuxièmement c’est le divertissement avec tous les influenceurs qui font du live streaming, des shorts vidéo et qui apportent vraiment un contenu interactif, et le dernier parcours c’est le Market place, qui a pour objectif de proposer aux consommateurs des plateformes pour pouvoir acheter des produits et de se faire livrer en très peu de temps. ♦

COMMENTS