Facebook

Les compétences numériques au Maroc

Les compétences numériques au Maroc Les sociétés de conseil en stratégie Guépard Conseil et ThinkONE - avec le soutien de Huawei Technologies - ont réalisé une étude nationale pour apporter des éléments de réponses quant aux compétences numériques existantes et à développer au Maroc. Les compétences numériques sont devenues un élément essentiel de toute stratégie digitale nationale visant à promouvoir le développement économique et social. Toutefois, de nombreux pays ont élaboré des stratégies qui se concentrent sur la promotion du développement de l’infrastructure technologique sans tenir compte des compétences nécessaires pour l’utiliser, la construire et la gérer. Ces compétences clés sont essentielles puisqu’elles aident les entreprises à se transformer, à devenir agiles, à accroître la productivité, à stimuler l’innovation, et ainsi atteindre la rentabilité nécessaire pour être compétitives sur le marché mondial. Elles permettent également aux services publics d’offrir la qualité, la fluidité et la transparence voulues par les citoyens. Aussi, elles contribuent à améliorer » -J O (A D O Dans le cadre de letude réalisée par les sociétés de conseil en stratégie Guépard Conseil et ThinkONE - avec le soutien de Huawei Technologies, 18 compétences techniques clés ont été identifiées qui permettront la transformation numérique du Maroc: Exploitation et gestion des réseaux de télécommunications Planification et optimisation des télécommunications radio Architecture des solutions de télécommunications SDN & NFV pour la transformation des réseaux et des services 111 Z D Z Lu O 'Lu a Développement et ingénierie des logiciels backend Développement d’applications mobiles UX Design et expérience utilisateur 5G RAN 5G CORE Ingénierie des réseaux optiques Big Data, Al, Apprentissage Machine, Analyse Des Données, Business Intelligence Administration et développement des bases de données Blockchain -J Cybersécurité informatique et gouvernance, risques et conformité de l’information (GRC) Cloud Computing et Architecture Internet Des Objets (loT) Gouvernance de l’Architecture d’Entreprise (EAG) Administration des réseaux et systèmes informatiques » l’employabilité des talents et à réaliser leurs ambitions non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs familles et leurs communautés, comme l’a mentionné Philbeck dans le rapport Working Together to Connect the World by 2020. À travers cette identification des compétences numériques clés, il leur a été possible d’effectuer une analyse des atouts, des défis et des solutions à la disposition du Royaume du Maroc pour combler le fossé entre ses compétences numériques et son marché du travail. LES COMPÉTENCES NUMÉRIQUES: OFFRE ACADÉMIQUE VS. BESOIN MARCHÉ A travers une analyse croisée de 155 programmes délivrés par 18 établissements académiques au Maroc comptant plus de 1711 cours, plusieurs constats ont pu être remontés. MANQUE DE PROGRAMMES DE FORMATIONS SUR DES COMPÉTENCES TECHNIQUES CLÉS L’analyse de la matrice des compétences a montré des disparités substantielles entre les taux de couverture des compétences numériques techniques par les institutions universitaires. Ainsi, sur les 18 compétences numériques techniques identifiées et analysées, 4 d’entre elles concentrent plus de 50 % de l’offre numérique du secteur académique. Ainsi, les compétences liées aux grandes données (apprentissage automatique, modélisation des données, analyse des données, exploration et visualisation des données) représentent à elles seules 21 % de l’offre, apparaissant 532 fois sur les 1711 cours analysés. DOMINANCE DES FORMATIONS RELATIVES AUX GRANDES DONNÉES Si les 4 compétences techniques numériques relatives aux grandes données dominent largement l’enseignement et les programmes scolaires, les taux de compétences restants contrastent grandement avec ces 4 compétences mentionnées. À titre de référence, les compétences liées à l’ingénierie des réseaux optiques n’apparaissent que dans 30 cours et la gestion de l’architecture d’entreprise (EAG) seulement 7 fois, ce qui représente une offre académique déséquilibrée en termes de compétences techniques numériques. DIVERGENCE ENTRE OFFRE ACADÉMIQUE ET BESOINS MARCHÉ S’il n’est pas rare que des déficits de compétences apparaissent dans le paysage universitaire, la répartition actuelle des compétences numériques offertes par le secteur universitaire marocain montre une nette surreprésentation d’un domaine cohérent comprenant le Big Data, l’Intelligence Artificielle (AI), le « Machine Learning », l’analyse de données et la « Business Intelligence », qui représentent pris ensembles 21 % du total. Or, cette situation n’est pas cohérente avec le paysage des TIC du secteur privé marocain, car il y a très peu de « champions nationaux » évoluant dans ces domaines spécifiques. UNE INADÉQUATION OFFRE/DEMANDE AUX LOURDES CONSÉQUENCES De par cette inadéquation entre les programmes de formation prodigués et la demande marché, la plupart des professionnels qui ont été formés à ces compétences rejoindront soit les multinationales qui délocalisent ces services dans le Royaume, soit aggraveront la fuite des cerveaux vers l’Europe. En bref, le secteur universitaire marocain, mal orienté en matière de distribution de l’offre en compétences digitales, subventionne indirectement les entreprises multinationales et l’exportation de ces talents. Le revers de la médaille est tout aussi alarmant car le secteur universitaire marocain n’offre pas suffisamment de cours dans les secteurs directement utilisables sur le territoire ou qui émergent. Le domaine de la 5G RAN & Core Network en est un exemple emblématique car ces compétences représentent moins de 2 % du total des cours enseignés dans le digital, alors même que le pays prévoit un lancement imminent du réseau 5G. Cela signifie que le Maroc devra recourir à l’expertise internationale pour équiper en partie son réseau, aggravant encore plus sa balance commerciale en utilisant des devises étrangères. Enfin, le constat général mis en avant par cette étude à travers la matrice des compétences numériques dénote d’une sous-représentation des compétences d’avenir et une surreprésentation des compétences matures dans l’offre académique disponible. ÉTUDE. CONTEXTE ET OPPORTUNITÉS Cette étude réalisée par les sociétés de conseil en stratégie Guépard Conseil et ThinkONE a permis de délivrer des données scientifiques et vérifiées afin d’identifier les obstacles et les opportunités en matière de compétences digitales essentielles et d’employabilité. Les résultats, présentés dans le rapport « Réduire l’écart entre compétences numériques et marche du travail : pourquoi le Maroc ne peut y échapper », sont révélateurs à la fois des atouts et des défis restant à relever, constituant une véritable feuille de route pour l’écosystème des TIC dans le Royaume. Pendant plus de quatre mois, une équipe de 10 personnes a mené 30 entretiens de haut niveau, interrogé plus de 600 personnes clés, examiné les rapports internationaux pertinents et organisé plusieurs séances de réflexion avec la plupart des parties prenantes engagées dans la transformation numérique du Maroc. ♦ ParS.D.

COMMENTS