Facebook
  • Acceuil
  • Edito
  • Edito : L’HISTOIRE ÉTHÉRÉE D’EL GUERGUERAT engendre un point d’inflexion

Edito : L’HISTOIRE ÉTHÉRÉE D’EL GUERGUERAT engendre un point d’inflexion

Le développement récent de la cause nationale a captivé clairement l’attention des gens de part et d’autre de la frontière dont le nom restera marqué à jamais dans les esprits. Mais que s’est-il passé réellement du point de vue neurologique - et que signifie tout cela pour la marque Maroc ? En général, selon les spécialistes, le cerveau n’est pas vraiment intéressé par les marques. Ce qui intéresse vraiment, ce sont les histoires. Les cerveaux humains donnent un sens au monde et au sens de la vie à travers des histoires. Ce qui est donc essentiel, c'est de coder les informations et de le faire avec une histoire. Au début, le monde entier constate avec abasourdissement le blocus du passage frontalier de Guerguerat par lequel les marchés de la communauté Cédéao sont servis par des produits nécessaires et vitaux made in Morocco. La conséquence de cette démarche non réfléchie cause une forte inflation qui va être ressentie et vécue par la population qui constitue une force qui ne peut que s’allier et applaudir la démarche entreprise par nos officiels, afin d’aboutir à un dénouement à la crise avec l’art et la manière. D’ores et déjà, il est important d’encoder ces informations qui composent cette histoire avec le bon type d’émotion afin d’envahir les cœurs et les esprits de cette cible. Il faut continuer à donner à ces consommateurs quelque chose de valable et qui respecte et récompense leur engagement, qui engendre leur intérêt. Par conséquent, ils seront les grands défenseurs de notre « made in ». Cependant, ce dernier paradigme doit être associé à une image de produits de qualité, solide, esthétique et accessible. Cela renforce la perception de notre savoir-faire et notre réputation, bien établie. Les marques marocaines peuvent naviguer dans ce changement créé par ce point d’inflexion en considérant les consommateurs de cette région du monde comme des influenceurs et partenaires stratégiques capables de s’allier à notre cause. Ceci passe par l’investissement dans la co-création de produits et en créant des modèles commerciaux qui les placent au centre de l’expérience. Sur un autre registre, la montée de l’activisme des influenceurs était essentielle. Ils se sont exprimés largement sur la problématique et ont défendu bec et ongles la cause, preuves à l’appui, et mettant à nu les fake news et l’intox répandue sur les réseaux sociaux par les protagonistes. Désormais, les influenceurs utilisent leur voix pour pousser la cause au premier plan de la conversation, et sont ainsi devenus un média incontournable qui complète le dispositif médiatique officiel. Cela a mérité les félicitations et l’encouragement du chef du gouvernement. In fine, les influenceurs, qui s’activent au niveau de la société, qu’ils soient des Marocains ou qu'ils appartiennent à des marchés cibles pour notre « made in », doivent être considérés comme un atout stratégique qui s’ajoute aux autres arsenaux de défense bien établis.

COMMENTS