Facebook
Tarik SENHAJI aux commandes De la Bourse de Casablanca

Tarik SENHAJI aux commandes De la Bourse de Casablanca

La Bourse de Casablanca accueille un nouveau Directeur Général, M.Tarik Senhaji, nommé à l’unanimité par le Conseil d’Administration de la Bourse, dans le respect des dispositions légales et réglementaires. Âgé de 48 ans, Tarik Senhaji est diplômé de l’École Polytechnique de Paris et de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) à Paris, il a commencé sa carrière en tant que responsable financier à la Société Financière Internationale (Groupe de la Banque mondiale) à Washington DC. Il a ensuite occupé à Londres, divers postes de direction, liés aux marchés de capitaux, chez Société Générale, Dresdner Kleinwort Benson, Calyon CIB et Natixis CIB, avant de rentrer au Maroc en 2011.

UNE LONGUE EXPÉRIENCE

Fort de plus de 23 ans d’expérience dans le secteur financier sur les marchés marocains et internationaux, avant cette nomination, M. Senhaji a été directeur général d’ithmar Capital, le fonds souverain d’investissement stratégique, et président de la Société Marocaine d’ingénierie Touristique. Dans le cadre de cette nouvelle nomination, Tarik Senhaji succède à Karim Hajji qui a fait valoir ses droits à la retraite. Le Conseil d’Administration a tenu à saluer l'action de M. Hajji à la tête de la Bourse de Casablanca pendant près de 11 ans, soulignant son engagement sans faille, son rôle dans la transformation du marché boursier marocain et sa contribution au rayonnement de la place. 

GRANDS DÉFIS A RELEVER

Le Conseil d’Administration a par ailleurs souhaité la bienvenue à Tarik Senhaji pour assurer la conduite de la Bourse de Casablanca vers une nouvelle étape de son développement. La prise de fonction du nouveau Directeur général sera effective à partir du 2 avril 2020. Il devra d’abord surmonter cette période de crise liée au coronavirus et à des investisseurs plongés dans un sentiment de panique avant de boucler la mue entamée par son prédécesseur. En effet, Tarik Senhaji arrive à un moment ou la Bourse de Casablanca perd chaque jour un peu plus. Celle-ci cumule une perte dépassant les 25 % sur le dernier mois. C’est une année inédite et le nouveau directeur général devra redonner confiance dans le marché une fois l’épidémie enrayée. 

COMMENTS