Facebook
  • Acceuil
  • TREND
  • Jamal AMIAR « La communication de crise ne s’improvise pas »
Jamal AMIAR « La communication de crise ne s’improvise pas »

Jamal AMIAR « La communication de crise ne s’improvise pas »

Interview avec Jamal AMIAR, Directeur Général de Positive Talk, et intervenant sur la thématique « Gestion de la communication de crise » lors de la dème édition des « Impériales 2020 ». Quelles transformations le progrès technologique a-t-il apportées à la gestion de communication de crise ?

Il s’agit d’une question énorme, parce qu’aujourd’hui dans des petites boîtes, on peut travailler avec un très bon son, ou avec de la vidéo pour se faire voir. Pour répondre à cette question, on peut citer toutes les plateformes de communication qui proposent de l’information disponible en ligne, dans toutes les langues, sur la prise de parole, l’art de discourir, ou sur comment faire un média training. Pourtant, rien ne remplace le tutoriel, notamment un coaching pour gérer pratiquement toutes les problématiques relatives à la concentration, à la gestion du temps, etc.

Comment faire face aux crises à i’ère des réseaux sociaux (bad buzz, fake news) et de la viralité ?

Tout d’abord, ce qu’il faut retenir c’est que ça ne s’improvise pas. Parce qu’aujourd’hui, il existe 100 variétés de crises d’aspect légal, environnemental, technique, industriel, accidentel ou d’autres. Et donc, le préalable pour faire une bonne gestion de communication de crise, est de s’y préparer, en travaillant une prise de parole en public effective et un média training. C’est pour cette raison que partout dans le monde, on apprend aux gens les premiers secours. Monter une cellule de gestion de crise demeure prépondérant, à condition de la mettre à jour régulièrement, une fois par an, quand on a du temps dans son calendrier annuel, en réunissant le comité de crise et le préparant à gérer des situations sensibles ou critiques auxquelles « peut faire face l’entreprise. En effet, il existe différentes méthodes qui s’apprennent pour anticiper une crise, le plus important est qu’il faut être assez humble et assez conscient de ses propres possibilités. Certes que notre savoir est notre pouvoir, mais notre super pouvoir est notre capacité à toujours apprendre et à nous améliorer de manière constante.

Selon vous, est-ce que les crises sont inévitables ou est-il possible de les « Notre savoir est notre pouvoir, mais notre super pouvoir est notre capacité à toujours apprendre et à nous améliorer ». anticiper, voire de les éviter ? Si oui, comment ?

Il y a des crises qu’on peut éviter. Ce qu’il faut, c’est anticiper et prévoir. Je vous prends ce qui s’est passé en Chine avec la propagation du Coronavirus, est-ce que la Chine aurait pu prévoir une telle crise sanitaire qui a vraiment porté atteinte à son image, à ses relations économiques, etc. Elle aurait pu l’éviter en prenant des précautions, notamment au niveau de la communication à ce sujet, tout en sachant qu’il y a eu les cas précédents de grippe porcine, de la grippe aviaire... En outre, il y a eu un autre effet secondaire que nous n’avons pas vu, parce que la crise a touché la Chine qui est aujourd'hui considérée comme l’usine du monde enregistrant une production énorme. Dans les crises, il y a celles appelées « cygne noir », absolument improbable, mais qui peuvent arriver et tout chambouler. Le ralentissement de l’économie chinoise tel qu’il est en train de s’opérer a fait baisser les besoins en produits pétroliers, les Chinois souffrent, les compagnies aériennes aussi, les traders en pétrole ont pris LA claque de cette nouvelle décennie, et tout cela reste quelque chose d’absolument imprévisible. 

COMMENTS